Protège carnet sans couture apparentes

 

Vous rêviez de la refaire cette fameuse couverture de carnet santé sans biais, sans couture apparente, sans dessin débile et sans la marque du fabricant de lait qui a essayé de vous voler la vedette en détournant l’attention de votre bébé de vos succulentes poupounes… en plus, quand vous avez vu le prix de ce protège-carnet chez Moulindemachin ou chez Nataliche, vous vous êtes dit : pffff, ça les vaut pas, je peux le faire moi-même ! Sauf que lorsqu’il a fallu passer à l’acte… bin, la méthode à employer à pris toute son abstraction devant votre regard veule espérant ne serait-ce qu’une bribe d’explication ! Et bien sûr, comme vous ne l’aviez pas acheté le protège-carnet à un bras de chez Nataliche, bin… vous ne pouvez pas le démonter pour voir comment c’est fait ! Et c’est pas la cousine Géraldine qui va vous offrir le sien à passer au Découvit® au risque que vous ne sachiez pas la remonter !! Voilà, c’est ça le désespoir de la poule devant un couteau. Mais comme je vous aime bien, je vous ai fait : un pas-à-pas ! Entrez voir !

Et pour commencer,
faites une belle broderie ou un appliqué qui vas bien.. ou ce que vous voulez pourvu que ça soit votre illustration définitive.
Vous pouvez aussi choisir un tissu imprimé ou uni.. un liberty, une popeline à rayures.. ce que vous voulez !

Matières et toucher…
J’ai choisi un lin mélangé à du coton, beige clair et sur l’idée de Valérie des CCC, on a pris du fil bordeaux qui se détache bien du lin beige.. c’est élégant et ça sera sobre quand Ladyslas sera plus grand il n’aura pas honte de son carnet de santé. Se trimballer un winnie l’ourson à 14 ans dans la file d’attente de la visite médicale scolaire, c’est un peu ridicule quand même !
Et pour l’intérieur, une popeline de coton bordeaux assortie au fil de la broderie dragon…
D’ailleurs, la broderie, c’est à Malirette que je dois la « template » qu’elle a exécuté exprès pour Ladyslas d’après un dessin monochrome trouvé sur le net… un boulot très technique d’après ce que je sais😉 Et Valérie m’a offert la broderie !! J’ai trouvé ça super de regarder la chose se faire toute seule en 25 mn chrono sous mes yeux ébahis… Lov lov à toutes les deux !!

Créer un patron 

Alors là attention, vous allez créer un patron en papier en 2 morceaux !! soyez attentifs : vous devez mesurer votre carnet de santé : mettons qu’il fasse 158 de large sur 214 de haut, ajoutez 15 mm en haut et en bas sur la hauteur au patron, et RIEN sur la largeur. donc vous avez 158 x 244 mm.

Ensuite faites pareil pour le rabat : vous voulez un rabat de 70 mm de large donc vous ajoutez RIEN à la largeur et 1,5 cm en haut et en bas à la hauteur (idem le carnet) donc vous avez 70 x 244 mm.
Sur le patron j’ai dessiné la disposition que nous allons passer à la craie sur l’endroit du tissus.

Un bon coup de fer pour applanir,
Et pour un vrai travail de « pro » vous me passez tout ça au fer.. aidez vous d’un peu de Fabulon®, c’est génial pour manipuler le tissu en le travaillant…
Ici, le plus délicat c’est de positionner le patron bien centré sur votre illustration. Centré sur la hauteur et sur la largeur… bref, faire quelque chose de soigné en vous aidant d’une équerre et d’une règle.

Tracé et patron
Tracer le grand patron + 1 rabat à sa droite + 1,5 cm de surplus de couture encore à droite.
ATTENTION pas de surplus en haut et en bas, vous les avez déjà inclus dans le patron.

Tracez sur le tissu les verticales de séparation des pièces de patron. Et mettez toujours 2/3 mm entre chaque pièce de patron pour l’épaisseur.
Tracez encore un grand patron à gauche + 1 rabat encore à gauche + 1,5cm de surplus de couture à gauche toujours.

(le premier volet vas sur la broderie ou le décor que vous avez choisi)

Au final vous avez sur le tissu, dans le sens de la lecture :

1 surplus de couture + 1 rabat + 1 dos de couv + 1 devant brodé + 1 rabat + 1 surplus de couture…

Superposez et épinglez tous les tissus nécesssaires à la confection de votre protège carnet :
vous couperez ensemble :

– le tissu extérieur,
– le tissus intérieur,
– le molleton si vous souhaitez en mettre un,
– la vliseline…

Coupez méticuleusement, en posant votre dessous de ciseau sur la table et en retenant le tissu d’un doigt. Vous devez entendre le crissement de la coupe résonner dans la table. Procédez par section de 6/7 cm, en allant doucement et vous arrêtant en contrôlant votre geste. Ne fermez jamais les ciseaux, vous ne les utilisez pas jusqu’au bout et vous avancez.

Séparez les tissus.

Modifiez les réglages
Vous devez surfiler à grands points les verticales entre DEVANT et RABAT que vous avez tracé tout à l’heure sur le tissus.
Vous avez donc deux grands surfils à droite et à gauche.
Mettez votre point droit sur la longueur maxi et baissez votre tension de canette.

Surfilez, puis remettez votre machine sur un point droit normal, tension normale (selon votre machine);

Épinglez les tissus ensemble, puis…

Au point droit piquez les deux petits cotés à 1,5 cm du bord – prenez bien soin d’épingler proprement et piquez d’un seul trait le coté droit, mais laissez une ouverture au milieu au coté gauche.

Repassez au fer
en pliant le long des deux surfils sur l’envers du tissu. Suivez bien la ligne de grands points, soyez précise, et vérifiez en même temps que vos deux pièces de tissus sont bien superposées parallèles qd vous repassez. Vous ne devez pas partir de travers, sinon ça veut dire que vous avez mal surfilé…

ATTENTION, si vous avez ajouté un molleton ou une vliseline ne repassez pas. pliez et épinglez.
Vue plus large. Au milieu vous avez les surplus de couture de 1,5 cm, et un pli pour chaque tissu.

Shéma de profil

Je vous ai dessiné une vue de profil de l’installation des tissus l’un sur l’autre. à respecter absolument.
Si vous avez mis un molleton il doit etre collé au tissus interne, comme s’il en faisait partie. regardez bien, jusqu’à ce que vous le compreniez car c’est de ce shéma que dépend la réussite de votre protège carnet.

Observez bien, j’ai plié le protège-carnet et l’ai mis à coté du carnet de santé : il doit faire la même largeur (à quelques mm près et surtout 30 mm de plus en hauteur. RIEN en largeur :

L’un sur l’autre :

ça s’éclaire ??

Longueur
Maintenant piquez au point droit à 1,5 cm du bord votre montage, en haut et en bas. Faites un petit allez-retour aux début et à la fin pour solidifier. Crantez les angles sans couper la couture…
Attention vous avez presque fini !

Rappelez vous, vous avez laissé une ouverture au coté gauche tout à l’heure… c’est par là que vous allez tout retourner !

Miracle !

Vous avez fini de retourner votre ouvrage et il s’est positionné tout seul dans toute sa splendeur !!
Vous pouvez être fier de vous ! c’est du gâteau !!
Ca ne vous a pas pris plus de 2h pour une première fois. Et encore, vous avez été interrompu tout le temps ! Bravo !!

Pour finir donnez un petit coup de fer très doux…

Rabat
Vous pouvez y glisser le dossier dentaire ou les super paperasses gracieusement distribuées par la sécu et qu’il ne faut pas jeter..
Comme vous pouvez le voir la petite ouverture dans le bord du rabat de droite (ex gauche) doit être fermée au point invisible… à la main.

Et maintenant, à vous de jouer !!

Protège-carnet, mais cache misère…

J’ai dans mon sac à main un petit carnet, moche moche moche… mais j’y met des annotations, des adresses de fournisseurs, des notes de trucs importants… j’écris dedans tout le temps… mais il est moche. Très abimé, j’ai collé des trucs dessus à un moment, mais ça l’a rendu pire encore. Il était temps que je lui fasse une petite couverture en tissus. De récup en plus le tissus, un bavoir raté, que j’ai transformé en 20mn.. pas plus…

Et vous savez quoi ? 20mn, en papotant au téléphone avec ma copine de Nice, donc genre en prenant mon temps… pour ce faire j’ai utilisé la technique du « Protège carnet sans couture apparentes » que je vous avais réalisée en tuto, pazapas, appelez le comme vous voulez. Bon ok, la première fois ça m’a pris un temps fou quand j’ai appris à le faire, mais là, une fois pigé le « truc », je vous assure, 20mn finger-in-ze-noze !

Bienvenue dans mon bateau

Je me lance,
en apparence, il semblerai que ce type de blog soit plus joli et mieux conçu que celui où je m’épanchais précedemment. je vais donc y reporter certains articles… et nous verrons ce qu’il en est vraiment…
En attendant, je suis à la recherche de la fonction reroutage !

Hello world!

Welcome to WordPress.com. After you read this, you should delete and write your own post, with a new title above. Or hit Add New on the left (of the admin dashboard) to start a fresh post.

Here are some suggestions for your first post.

  1. You can find new ideas for what to blog about by reading the Daily Post.
  2. Add PressThis to your browser. It creates a new blog post for you about any interesting  page you read on the web.
  3. Make some changes to this page, and then hit preview on the right. You can always preview any post or edit it before you share it to the world.